jeudi 28 juillet 2011

BONJOUR

remue la queue

Posté par colette dumont à 09:37:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


POÈME - COULEUR D'AUTOMNE - Jean Claude BRINETTE

7qz4sjvk




disney_bambi_00012dqlr8bm6  cerf027

sav08sav08sav08

 

disney_bambi_00011

 

Couleurs d'Automne

Arbres remplis de fruits qu'en cette saison la nature

   

Nous donne généreusement !

   

Gaieté dans les vignes où les raisins bien mûrs

   

Sont cueillis en chantant.

 

Premiers brouillards et champignons cachés des bois

   

Nonnettes voilées, bolets bais...

   

Sous les noyers les enfants cherchent les dernières noix

   

Que le vent fait tomber.

   

 

   

Dans un grand champ un percheron retourne la terre

   

En fumant des nasaux

   

Pendant qu'une volée d'oiseaux se battent à l'arrière

   

Pour quelques vermisseaux !

   

 

   

De temps à autre, des aboiements cassent le silence

   

Mêlés de coups de feu ...

   

Cache-toi petite biche des chasseurs sans clémence,

   

Si tu veux vivre heureuse,

   

 

   

Dans les sous-bois colorés et les arbres chargés

   

D'or, de feu et d'argent.

   

Tes amis les cerfs se battent comme des enragés,

   

Pour toi, jeune et charmante !

   

 

   

Pourtant chaque soir le soleil rétrécit sa course

   

En voyageur pressé.

   

Et chaque nuit : la Petit' Ours se colle à la Grand' Ours

   

Sans jamais renoncer !

   

 

   

Premiers cheveux blancs qu'on voit dans un miroir

   

Dès l'automne de l'âge,

   

Derniers vols d'hirondelles qui sentent venir le froid

   

Et partent vers les plages...

   

 

   

C'est la rentrée, les marrons sont tombés ; les feuilles

   

Voltigent au vent du Nord

   

L'enfant tout joyeux saute, les poursuit et les cueille

   

En sortant de l'école,

 

Et des plus belles couleurs, il s'en remplit les mains,

   

Puis les porte à sa mère,

   

Qui pour ne pas décevoir, garde précieusement :

   

Ce trésor éphémère

   

Jean Claude Brinette

 

Photo_258   DSCN1218

IMG_1966

 

f97dcf14

 

avlevuaj

plantes_feuilles_blog

sc6dzz8y

 

 

politesse_bonne_semaine__cureuil_k5n2ao4w

 

5hn6aatr

SIGNATURE

POÈME - L'AUTOMNE - LUCIE DELARUE-MARDRUS

 

35425716_p

biche016

L’automne

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou.

C’est un petit arbre tout rouge,
Un, d’une autre couleur encor,
Et puis partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,

Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

Lucie DELARUE-MARDRUS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucie_Delarue-Mardrus

 

ecureuil005ecureuil009

 

dyn007_original_362_231_gif_2614302_0665afddd9e0a031c54175a03d2ddc70

ecureuil023

_cureil_2dac1881

_curueil_cadre_noisette_a3baf66b

 

 

 

35425779_p



patience_perseverance

 

znmul566

a_bientot_bises_iris_marron

SIGNATURE

 

 

POÈME - RÊVE D'AUTOMNE - ALPHONSE DE LAMARTINE

0paksv57_bonjour

 

feuilles_xjfdzdyh

 

plantes_feuilles_tournent_blogplantes_feuilles_20sfeuilles_002sfeuille_002sfeuille_004sfeuille_005plantes_feuilles_tournent_blog

gek85j1041194167

 

 

feuille2

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_de_Lamartine



 

   
Rêve d'automne      
    

      

Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui
Je me retourne encore et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme et m'aurait répondu ? ...

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphyr ;
A la vie, au soleil, ce sont là mes adieux ;
Moi, je meurs et mon âme au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux.

Alphonse de Lamartine

 

44293713

drnthfyf 

sc6dzz8y

 

politesse_pinc_e_de_bonheur_418656700_605305

 

5hn6aatr

SIGNATURE

 

 

 

 

POÈME - FEUILLES D'AUTOMNE - GEORGES HAMEL

 

 

283k95wm

 

 

 

y5ufpu8j

 

1161011

Georges Hamel
FEUILLES D'AUTOMNE


Devant ma porte les feuilles tombent
Quel décor vraiment gracieux
La douceur des couleurs d'automne
Fait vibrer mon cœur et mes yeux

Avec cette saison je rêve
J'ai un peu de mélancolie
Les beaux dimanches d'été s'achèvent
L'automne toujours change ma vie

Dernière randonnée dans la plaine
Avant la venue des grands froids
Déjà l'autre saison s'amène
Le rideau se ferme une autre fois

Devant ma porte les feuilles tombent
Quel décor vraiment gracieux
La douceur des couleurs d'automne
Fait vibrer mon cœur et mes yeux

Dans la nature le ruisseau chante
Mais il se voit bien délaissé
La fleur frileuse maintenant tremble
L'oiseau s'en va se réchauffer

Devant ma porte les feuilles tombent
Quel décor vraiment gracieux
La douceur des couleurs d'automne
Fait vibrer mon cœur et mes yeux

La douceur des couleurs d'automne
Fait vibrer mon cœur et mes yeux

 

 

http://www.denischampoux.com/georgeshamel/gh.htm

 

 

 

76519795

bf9f07bd

comeal10

feuilles_xjfdzdyhg

oiseau64cooiseau64co

feuilles_cadre

 

gif_amitie_15_gratuit 

zoy2ti6k

 

SIGNATURE   


POÈME - ANGOISSES DE JANVIER - Poème extrait de la 'blessure des Mots" - Thierry Cabot

244815292_847521

 

 

vvxy4obox

 

g2brgzxe

Angoisses de Janvier

Mon cœur est là, mêlé de neige ;
  Des larmes blessent l'horizon ;
  Et je n'ai plus d'autre saison
  Que le néant sourd qui m'assiège.
 
  Le vent belliqueux sous le froid,
  Semble engloutir ma nuque tendre
  Dans le givre où se fait entendre
  L'amère écume de l'effroi.
 
  Quel soleil geint parmi les ombres ?
  Croulant comme un bateau sans mâts,
  Je m'abîme au sein du frimas,
  Exténué de rêves sombres.
 
  Oh ! janvier seul a le pouvoir ;
  L'infini glacé rend tout vague,
  Et je sanglote... je divague
  Au point de ne plus rien savoir.
 

Poème extrait de la " Blessure des   Mots"  - Thierry Cabot

 

 

 

http://www.elpediteur.com/auteurs/t_cabot/xt_blessure.htm

 

 

 

 

mr3jn2d8

 

agr_able_semaine_fwx1qlj3

6vuc42fr

bisous_66hstm9v

COLETTE

dimanche 24 juillet 2011

PRÉNOMS LAURA je t'aime

laura_jtm

Posté par colette dumont à 09:53:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

PRÉNOMS LAURA je t'aime de tout mon cœur

laura_jtmdtmc

Posté par colette dumont à 09:51:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

PRENOMS EMILY

emily

Posté par colette dumont à 09:38:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

PRENOMS EMILY je t'adore

emily_jtd

Posté par colette dumont à 09:37:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :